Les Insoumises et les Insoumis de Nantes déplorent l’absence choquante de sujets liés à la Santé, et particulièrement liés à la crise sanitaire de la Covid-19 dans l’ordre du jour du conseil municipal de Nantes de ce vendredi 9 octobre.


Aucun point pour informer le conseil, et au delà les Nantaises et les Nantais, sur la préparation de notre ville face à la résurgence du virus et face au probable durcissement des mesures sanitaires, comme celui qu’ont subi les agglomérations de Marseille ou de Paris.
Aucune délibération pour mettre en place les promesses de campagne relatives à la santé des habitants et des habitantes de notre ville.


Pire, un changement dans l’équipe d’élu·e·s chargé·e·s de ces questions.


La seule actualité Santé qui semble intéresser Madame le Maire, c’est le passage en force sur le projet de CHU sur l’île de Nantes, sans donner aucune garantie sur le maintien du nombre de lits à l’existant au début de ce projet, ou sur le maintien du nombre de postes !


Les Nantaises et les Nantais méritent qu’on prennent ce sujet à bras le corps, surtout dans la crise que nous traversons.


Nous revendiquons la mise en place d’un bouclier sanitaire pour protéger la population des défaillances de la politique sanitaire du gouvernement Macron, avec notamment la mise en place d’un service public de santé de proximité et la distribution gratuite de masques à l’ensemble de la population.

Les Insoumises et Insoumis de Nantes

Ordre du jour du conseil municipal : où est passée la crise sanitaire ?
Étiqueté avec :